dimanche 8 janvier 2012

No pasaran : extrait et texte

Deuxième morceau de l'album Donemat. Récemment lors d'un concert auquel j'assistais, un groupe de rock qui a au moins 15 ans d'existence a introduit un morceau en rappelant que le combat contre le fascisme et l'extrème droite était toujours d'actualité. Ce discours m'a touché car je me suis rendu compte que la musique était de moins en moins politisée. J'ai le sentiment qu'il y avait un fort mouvement anti-fasciste dans les années 90 et que ce combat s'est essoufflé.
Ca a été un déclencheur pour moi, il faut continuer à porter ce combat, les loups attendent leur heure dans l'ombre. "No pasaran" est le cri de ralliement de ce mouvement, est international et parle à tout le monde, bretonnants ou non.

D'après Wikipédia :
La phrase espagnole ¡No pasarán!, signifiant « Ils ne passeront pas ! », a été prononcée par les partisans de la Seconde République espagnole (1936-1939) en lutte contre les rebelles nationalistes commandés par le général Franco [...]




Il est d'autant plus important pour Daonet de chanter un texte sur la tolérance et l'ouverture aux autres que, chantant en breton, nous sommes facilement taxés d'obscurantisme et d'enfermement. Des poncifs qui n'ont pas épargné Nolwenn Leroy récemment.

Il faut le dire, le redire, le marteler : chanter en breton, connaître sa propre culture, que l'on soit breton, vendéen ou jurassien est primordial pour se construire. Se connaître soi même pour mieux comprendre les autres ... He oui, le local est universel !


Une grande caractéristique des textes et des musiques de Daonet est cette volonté de garder toujours l'espoir, l'énergie et l'optimisme. Les morceaux ne sont jamais mélancoliques et il y a en chacun le désir de transmettre une énergie positive.

Musique :


Le texte :
NO PASARAN

Lavaroù leun a gasoni am eus klevet
Pa chom levenez em c'halon ganin bepred
Prezegennoù 'benn hon disrannañ 'deus savet
Met c'hoant bras eskemm am eus en ma spered

Gwelet am eus an aon rak an disheñvel
Ha teñval o fennoù pa nac'hont-int ar c'hemm

A-enep d'ar bleizi e vo ma mouezh atav
D' an emgann outo, o kanañ "no pasaran"


J'ai entendu des paroles pleines de haine
Alors qu'il qu'il y a toujours de la joie dans mon coeur
Ils ont fait des discours pour nous diviser
Mais j'ai une grande volonté de partage à l'esprit

J'ai vu la peur de la différence
Et leurs têtes sombres quand ils refusent le changement

Ma voix sera toujours contre les loups
Au combat contre eux, chantant "no pasaran"



Gwendal
Enregistrer un commentaire